Rôle et missions

Une mission clé : garantir le bien manger pour tous

Le Syndicat National de la Restauration Collective s’engage au quotidien pour nourrir le plus grand nombre à prix résolument modéré tout en conservant un haut niveau d’exigence. Depuis sa création, le SNRC défend :

Le rôle social de la restauration collective

En France, la restauration collective en gestion sous contrat représente à elle seule près de 50 % des repas pris hors foyer. Les entreprises de restauration collective ont ainsi une responsabilité sociale de premier plan à jouer, avec un objectif principal : permettre au plus grand nombre de bien se nourrir chaque jour, tout en conservant un haut niveau d’exigences sur le plan alimentaire et sanitaire.

La fonction sociale de la restauration collective se définit aussi par la garantie du prix : un repas moins cher que celui pratiqué par les restaurants commerciaux et généralement subventionné, voire totalement pris en charge par la collectivité. Au sein de l’entreprise, dans les écoles, les administrations ou les hôpitaux, bénéficier d’un repas à prix réduit représente à l’évidence un avantage social majeur, d’autant plus important dans un contexte économique difficile.

La restauration collective garantit une alimentation accessible à tous qui allie plaisir et équilibre nutritionnel

Conscientes de leur responsabilité en matière de santé publique, les sociétés de restauration collective s’imposent des pratiques plus contraignantes que les dispositions qui figurent dans les textes réglementaires, en matière de contrôles bactériologiques, d’équilibre nutritionnel des repas, ou encore d’approvisionnement en produits de qualité et biologiques.

Les sociétés de restauration collective sont également très attentives aux dimensions plaisir et convivialité qui font partie intégrante de l’acte de se nourrir. Pour ce faire, elles travaillent de concert avec la direction des ressources humaines de l’entreprise ou des responsables des collectivités afin de décrypter les attentes des convives.

Instruments privilégiés des restaurants collectifs, les animations festives représentent des opportunités mises au service de l’innovation dans la composition du repas et l’aménagement de l’environnement (décoration, ambiance musicale…). Selon le restaurant, l’événement peut revêtir un objectif particulier : l’éveil au goût dans les restaurants scolaires, la rupture du quotidien pour les personnes hospitalisées ou âgées, ou encore l’ouverture au dialogue et à la créativité pour les convives des entreprises.

10 Juin 2021 : réouverture du restaurant Arpège (groupe Elior), dans les locaux de Nestlé. Paris (75), France.

La restauration collective, un vivier d’innovations pour une amélioration continue de l’offre

Les démarches innovantes des entreprises adhérentes du SNRC couvrent l’ensemble des champs d’actions du secteur et contribuent à améliorer la qualité de service à tous les niveaux, que ce soit directement dans l’assiette, en restaurant, ou par le biais de nouvelles filières responsables et performantes qui construiront le monde de demain. De nombreuses initiatives sont portées par les adhérents du SNRC, parmi lesquelles :

  • Des plateformes en ligne à la disposition des salariés pour soumettre leurs idées ou pistes d’amélioration dans leurs restaurants d’entreprises. Les meilleures idées sont transformées par la suite en prototypes.
  • Des concours internes permettant de mettre en place de nouveaux projets et réflexions spécifiques aux besoins de chaque public.
  • Des investissements dans des start-up porteuses de projets innovants. Elles entament par exemple des démarches permettant de lever des freins à la consommation en termes nutritionnels, gustatifs ou culturels.
  • L’innovation passe également par la création de nouveaux réseaux et filières. Ces modes d’approvisionnements et de distributions innovants permettent aux entreprises de restauration collective de co-construire la restauration du futur en plus d’y introduire de nouveaux labels de qualité.
  • Des applications à destination des consommateurs permettant aux sociétés de restauration collective d’améliorer leur efficacité en restaurant et la fluidité du service. Cette innovation permet ainsi d’améliorer le confort des convives au quotidien.

La restauration collective en chiffres

Les sociétés de restauration collective cuisinent quotidiennement pour leurs convives : enfants, adultes au travail, personnes âgées à domicile ou en Ehpad, patients ou personnes handicapées, détenus. Le repas en restauration collective est parfois le seul repas équilibré de la journée.

  • La restauration collective représente 3,7 milliards de repas servis par an
  • Les sociétés de restauration collective assurent le service de quatre repas sur dix (toute restauration collective confondue)
  • Les parts de repas servis par les sociétés de restauration collective (SRC) sur l’année sur les différents segments (cumuls pour toutes SRC confondues) sont estimées à
    • 45 % secteur santé, social
    • 34 % secteur enseignement
    • 12 % secteur entreprise
    • 9 % dans les collectivités

 

Données : Gira FoodServices, 2019

Une question sur la restauration collective ?
À l’agenda