Favoriser l’égalité d’évolution professionnelle (Article 3)

  • Accès à la formation professionnelle (Article 3-1)

 

L’accès à la formation professionnelle et à la validation des acquis de l’expérience constitue un facteur essentiel de la construction de parcours professionnels et d’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes.

Afin de développer la mixité des emplois, les entreprises sont invitées à :

  • mettre en place et à promouvoir auprès des femmes des formations pour des métiers traditionnellement masculins,
  • favoriser l’accès des femmes à des qualifications plus élevées et à des postes à responsabilités,
  • ouvrir aux hommes et valoriser les filières traditionnellement féminines.

Les entreprises veilleront à ce que les obligations familiales ne soient pas un obstacle à cet accès.Elles sont incitées à améliorer l’accès aux formations pour les salariés ayant des obligations familiales à travers la mise en place d’actions telles que :

  • la limitation des déplacements pour suivre une formation,
  • le développement de la formation ouverte à distance (FOAD),
  • la planification des horaires de formation,
  • la communication au salarié des conditions d’organisation de la formation à laquelle il doit participer

 

  • Accès à la promotion professionnelle (Article 3-2)

 

La mise en œuvre des entretiensprofessionnels et des bilans de compétences doit être de nature àrendre possible une évolution professionnelle fondée exclusivementsur les compétences et aptitudes professionnelles des salariés,indépendamment de leur sexe.

Les entreprises veilleront à ce queles critères d’évaluation ne soient pas source de discrimination.