Tout salarié pourra demander à voir le médecin du travail.De même, l’employeur pourra également signaler ses observations et, le cas échéant, demander un examen médical lorsque cela lui paraît nécessaire ou encas d’affectation à un poste particulier. Dans cette hypothèse, le médecin du travail procédera à l’examen médical du salarié et prendra les décisions qu’il juge nécessaires en toute indépendance.

Les parties réaffirment l’obligation d’une visite annuelle pour le personnel affecté sur l’exploitation (y compris les chauffeurs-livreurs), les lieux de production ou de consommation de denrées alimentaires, sauf à ce que les conditions spécifiques de leur activité les fassent bénéficier d’une disposition particulière (travail au froid, travail de nuit, femmes enceintes…).

Tous les autres salariés sont soumis à une visite dont la fréquence minimale sera de 24 mois.

Il y aura lieu, dans ce cadre, de prendre en compte les résultats des négociations sur les travailleurs âgés.