SNRC ACTUALITES http://www.snrc.fr/rss/ Flux d'actus SNRC Le SNRC engagé dans les groupes de travail du Gemrcn 2014-05-15 www.snrc.fr/actus.php?id=1

La Commission nutrition contribue actuellement à l’évolution des recommandations du Groupe d’étude des marchés de restauration collective et de nutrition (GEMRCN) dont la dernière version a été publiée en 2011.

L’objectif : aboutir à un texte pratique qui puisse être appliqué facilement par ceux qui mettent ces recommandations en œuvre au quotidien, les gérants de restaurants collectifs.

Les membres de la Commission nutrition vont ainsi participer aux 5 groupes de travail mis en place :

  • qualité nutritionnelle ;
  • personnes âgées ;
  • petite enfance ;
  • milieu scolaire ;
  • et milieu carcéral.
Assemblée générale du SNRC : « continuer à  faire de la restauration collective concédée le moteur de son secteur » 2014-04-22 www.snrc.fr/actus.php?id=2

Le syndicat national de la restauration collective (SNRC) a tenu le 26 mars 2014 son Assemblée Générale annuelle. Les adhérents ont échangé sur les enjeux et les projets du syndicat avec les principaux partenaires du Syndicat et des représentants des pouvoirs publics. Pour Jacques Roux, Président du SNRC, il s’agit, « dans une période complexe sur les plans réglementaires et économiques, de confirmer le rôle social de la restauration collective et l’avance du modèle concédé dans son secteur. ».

 

2013, une année riche de projets pour les cinq commissions du SNRC

 

L’Assemblée Générale a été l’occasion pour les Présidents des 5 commissions du SNRC de faire le point sur leurs actions en insistant sur les priorités à venir, et notamment :

  • La lutte contre le gaspillage alimentaire : le SNRC est depuis le début aux côtés du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, signataire du Pacte de lutte contre le gaspillage et partenaire fondateur de la première journée organisée à l’automne dernier. Le SNRC poursuit son travail en participant aux 3 groupes de travail mis en place et a lancé également une consultation interne sur les pratiques des adhérents.
  • Les labels qualité : une enquête est en cours parmi les adhérents qui sont de grands clients d’AOC, de Label Rouge, d’IGP… Les résultats seront l’occasion de démontrer, preuves à l’appui, la contribution de la restauration collective concédée au développement de filières agricoles et agroalimentaires de qualité.
  • L’approvisionnement de proximité : le SNRC a soutenu, toutes les fois où il le pouvait, l’organisation des filières, la structuration de la production locale, etc. pour s’adapter aux cahiers de charges des clients. Par exemple, en s’associant à l’initiative Corabio en Région Rhône Alpes.
  • La valorisation des métiers : après une première opération réussie en novembre 2013, le SNRC a décidé de poursuivre en 2014 son travail pour démontrer l’attractivité des sociétés de restauration collective qui créent aujourd’hui 2 000 à 3 000 emplois par an dont 90% en CDI.

 

2014, faire progresser le modèle responsable et vertueux

 

Jacques Roux, Président du SNRC, a conclu la soirée en affirmant la nécessité de rappeler le modèle économique de la restauration collective concédée : « en tant que délégataires, nous travaillons sous contraintes des clients qui déterminent les conditions d’exercice de notre activité. Pour continuer à progresser, nous devons concilier changement et souhait du client. »

 

Il a terminé son propos en réaffirmant que le syndicat allait « continuer à se battre pour que la restauration collective, dite restauration sociale, retrouve pour le bien des convives un taux de tva réduit. »

 

La Commission Ressources Humaines et la Commission Formation du SNRC au cœur du dialogue social 2014-05-15 www.snrc.fr/actus.php?id=4

Les adhérents du SNRC sont attachés à améliorer de façon continue le dialogue social. Depuis 30 ans, qu'il s'agisse de rémunération, de formation, de carrières ou de reconnaissance de la pénibilité, employeurs et salariés disposent grâce aux travaux de la commission paritaire de principes solides et reconnus.

 

Ce n'est pas un hasard si notre secteur embauche et mieux : à 90% en CDI. Et que plus de 500 000 heures de formation sont dispensées chaque année. C'est à cette condition que le contrat est véritablement "gagnant-gagnant". Chez nous, le collaborateur ne doit pas nécessairement justifier d’un diplôme pour démarrer et progresser. Le travail engagé sur la redéfinition des filières professionnelles donnent accès à des postes d’encadrement et de responsabilité.

 

La discussion avec les partenaires sociaux se poursuit activement sur les différentes dispositions prévues dans l’ANI notamment : les temps partiels, la prévoyance, les frais de santé, la pénibilité, les rémunérations…

 

Notre défi est de réussir à rendre l’activité de la restauration collective encore plus attractive qu’elle ne l’est ! A changer le regard des futurs collaborateurs. Le maintien de la relation et du dialogue avec les syndicats de salariés y contribue. Pour preuve, la convention collective de la restauration collective est une des conventions les plus socialement avancées dans le secteur de la restauration !

Le SNRC participe à l’opération de valorisation des signes de l’origine et de la qualité « Fête-moi Signes » organisée par le Ministère de l’Agriculture et l’Inao 2014-05-15 www.snrc.fr/actus.php?id=5

logo fete moi signesLa semaine des signes de l’origine et de la qualité a lieu cette année du 10 au 18 mai. Dans le cadre de sa participation à cet évènement, le SNRC a réalisé une enquête parmi les adhérents, qui sont de grands clients d’AOC, de Label Rouge, d’IGP…

Les résultats sont l’occasion de démontrer, preuves à l’appui, la contribution de la restauration collective concédée au développement de filières agricoles et agroalimentaires de qualité. Ils seront publiés sur une carte postale à paraître dans un journal gratuit, qui permettra aux consommateurs de reconnaître ces signes dans leur restaurant.

Carte signes recto

Vingt mille salariés accèdent à des produits bio dans leur restaurant d’entreprise grâce à l’action de Corabio et au soutien du SNRC en région Rhône-Alpes 2014-05-15 www.snrc.fr/actus.php?id=6

logo-corabioLe SNRC vient de renouveler pour la quatrième année son soutien financier au programme Corabio « Manger Bio Local en Entreprise ». L’objectif : associer les producteurs bio et les restaurants d’entreprise pour développer une offre alimentaire bio locale pour les convives et élargir les débouchés des producteurs bio rhônalpins. Ce sont 15 restaurants, servant chacun plus de 1 000 repas par jour et 6 sociétés de restauration collective dont 4 adhérentes du SNRC qui bénéficient aujourd’hui de ce dispositif.

Avec une moyenne de plus de 9% de produits bio et près de 7% d’achats bio locaux, le programme Corabio affiche un bilan très positif. Trois sites exploités par Elior, Eurest (groupe Compass) et Sodexo sont d’ailleurs au-delà des 10% de bio local.

Après deux ans d’expérimentation, le projet s’intègre dans une dynamique territoriale, qui permet :

  • la valorisation des filières agricoles de proximité ;
  • la création du lien social entre les acheteurs en restauration collective et les agriculteurs ;
  • l’accès à une alimentation respectueuse de l’environnement et véritable enjeu de santé publique auprès de 20 000 salariés ;
  • la valorisation et la fidélisation des relations de partenariat entre l’entreprise donneur d’ordre et son prestataire de restauration collective.

 

Le SNRC est heureux de soutenir depuis plus de quatre ans ce projet d’intérêt général et inédit en France.

Le SNRC a participé à la consultation européenne sur la distorsion de concurrence public-privé 2014-05-15 www.snrc.fr/actus.php?id=7

Les adhérents du SNRC ont participé au début de l’année à une consultation lancée par la Commission européenne sur le réexamen de la législation existante en matière de TVA en ce qui concerne les organismes publics et les exonérations fiscales d’intérêt général.

En effet, si les activités des SRC entrent dans le champ d’application de la TVA, les collectivités locales, elles, n’y sont pas soumises, ce qui peut créer des distortions de concurrence. Les membres de la Commission juridique et fiscale du SNRC ont ainsi pu porter à la connaissance de la Commission européenne des situations concrètes dans lesquelles la complexité des règles actuelles et le manque d’harmonisation peuvent être sources de difficultés.

Les sociétés de restauration collective engagées pour la valorisation de leurs métiers 2014-05-15 www.snrc.fr/actus.php?id=8

Avec 90 000 collaborateurs, 2 000 créations nettes d’emploi par an dont 90% en CDI et 500 000 heures de formation, les sociétés de restauration collective offrent de belles perspectives aux candidats. La Commission Ressources Humaines et la Commission Formation travaillent à renforcer encore cette attractivité en offrant des possibilités d’évolution renforcées aux salariés des entreprises.

Depuis janvier 2014, les SRC proposent aux salariés de niveau I d’obtenir un certificat d’aptitude qui leur permettra de passer en niveau II. Ce certificat valide des compétences acquises ou est obtenu à l’issue d’une formation. Les SRC ont également créé en 2013 et généraliseront en 2014 un Certificat de Qualification Professionnelle « Employé Technique de Service Logistique » qui aura la particularité d’être « Interbranche », c’est-à-dire valable également dans d’autres secteurs d’activité.

Le SNRC au Comité du dialogue social européen 2014-10-21 www.snrc.fr/actus.php?id=9 Le 6 octobre 2014, le SNRC a participé à Bruxelles à la réunion annuelle du Comité du dialogue social européen qui réunit, sous l’égide d’un représentant de la Communauté européenne, les délégations syndicales et patronales du secteur de la restauration collective concédée des pays membres. Cette réunion est l’occasion de faire un point sur les thèmes de travail de l’année parmi lesquels étaient notamment inscrits l’égalité Hommes / Femmes, la Santé et la Sécurité au travail. Les représentants de la France (SNRC et organisations syndicales) ont apporté un témoignage sur les négociations menées au niveau de la branche en matière d’égalité professionnelle dans le cadre de l’avenant 46 à la convention collective pour le personnel des entreprises de collectivités en l’illustrant d’exemples de bonnes pratiques mises en œuvre par des entreprises adhérentes. Un dialogue constructif avec les acteurs des différents pays a permis à chacun de repartir riche des idées échangées. TVA à 5,5 % pour la restauration collective dans le secteur social 2014-10-21 www.snrc.fr/actus.php?id=10

Questionnée par le Président du SNRC, la Direction de la Législation Fiscale a confirmé par courrier le 19 août dernier que la fourniture de nourriture dans les maisons de retraite, les établissements accueillant des personnes handicapées, les logements-foyers (art. L. 633-1 du code de la construction et de l'habitation) et les établissements et services sociaux et médico-sociaux (5°b, 8° et 10° de l’art. L.312-1-I du code de l'action sociale et des familles) relèvent du taux réduit de TVA de 5,5%.

Le courrier précise : « Il m’est agréable de vous confirmer que non seulement les repas fournis aux pensionnaires des établissements concernés mais également les prestations de restauration rendues par les sociétés de restauration collective à ces mêmes établissements pour leurs pensionnaires relèvent du taux de TVA à 5,5%. »

Des réponses ministérielles, publiées aux journaux officiels de l’Assemblée Nationale et du Sénat, sont venues ensuite confirmer cette position.

Le SNRC lance l’observatoire des produits sous signe de qualité dans l'ensemble de la restauration collective 2014-10-21 www.snrc.fr/actus.php?id=11

Carte signes verso

A l'occasion de son allocution lors de la « grande tablée » organisée le 19 septembre dans la Cour d'Honneur du Ministère de l'Agriculture, qui rassemblait les partenaires de la Semaine des signes de l'origine et de la qualité, Jacques Roux, président du SNRC, a proposé cet observatoire à M. Stéphane Le Foll en insistant sur la nécessité, « plus qu'un travail statistique, d'une action de sensibilisation et de communication pour nos équipes et pour nos clients. C'est la condition pour améliorer la présence de ces produits dans nos menus. » 

Le Ministre y a immédiatement répondu positivement en précisant qu'il serait aux côtés des professionnels pour la réussite de cette approche collective. 

L'action devrait débuter au 1er trimestre 2015 en vue d'une publication des premiers résultats à l'occasion de la prochaine semaine des signes de l'origine et de la qualité (prévue mi-mai 2015). 

En effet, les sociétés de restauration collective sont de grands clients de bio, d'AOC, de label rouge, d'IGP... L’année dernière, le SNRC avait réalisé une enquête parmi ses adhérents qui révélait notamment que 23% des approvisionnements en fruits et légumes dans les restaurants collectifs en gestion déléguée sont bio, que 13% des produits d'origine animale sont bio et que 14% sont certifiés Label Rouge. 

Jacques Roux en a présenté les résultats au Ministre en expliquant que « les sociétés de restauration collective doivent faire la pédagogie de l'intérêt de ces signes de qualité auprès de leurs clients. Ce sont des garanties que connaissent et reconnaissent les convives. »

La restauration collective plus que jamais engagée dans la lutte contre le gaspillage alimentaire 2014-10-21 www.snrc.fr/actus.php?id=12

antigaspiPour la deuxième année consécutive, le Ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt a donné rendez-vous pour la Journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire, le 16 octobre 2014.

Le SNRC est un membre actif du comité de pilotage mis en place par le Ministère de l’agriculture. Au delà des groupes de travail mis en place, l’ensemble des adhérents du SNRC a, dès l’an dernier, signé le Pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire pour réduire drastiquement les 7 millions de tonnes de déchets alimentaires jetés chaque année tout au long de la chaîne alimentaire.

Dans la perspective de cette deuxième journée de mobilisation, le ministère de l’agriculture a souhaité faire connaître l’ensemble des initiatives locales de lutte contre le gaspillage alimentaire. Les adhérents du SNRC y ont participé en organisant des manifestations spécifiques durant la journée et en valorisant les initiatives menées tout au long de l’année auprès de leurs clients, convives, collaborateurs et fournisseurs pour servir la bonne portion, prévoir en amont l'usage des invendus, organiser le tri… Une collecte de ces pratiques est en cours. Elles favoriseront la prévention et l’amélioration des pratiques professionnelles dans les 17 000 restaurants des sociétés de restauration collective adhérentes du SNRC.

La restauration collective à l’honneur de la campagne « beau travail » du Medef 2014-10-21 www.snrc.fr/actus.php?id=13

Le programme « beau travail » a été mis au point par l’organisation patronale afin de faire connaître et de valoriser à la fois les métiers en tension,  les formations en alternance qui permettent d’y accéder et les offres d'emplois disponibles. Près d’une centaine de métiers en attente de recrutement seront présentés au fil des mois sur les chaînes de France Télévisions.

Un des programmes courts a été tourné dans la cuisine d’un restaurant d’un adhérent du SNRC pour présenter le métier de cuisinier. 1 000 cuisiniers sont recrutés en restauration collective chaque année, pour un salaire de 1 600 euros par mois après un an d’ancienneté, alors franchement … si c’est pas un beau travail ça ?

La cantine c’est aussi du social 2014-10-31 www.snrc.fr/actus.php?id=14

La cantine c’est aussi du social from SNRC on Vimeo.

La cantine c’est toute une équipe 2014-10-31 www.snrc.fr/actus.php?id=15

La cantine c’est toute une équipe from SNRC on Vimeo.

A la cantine tout le personnel est sensibilisé à la nutrition 2014-10-31 www.snrc.fr/actus.php?id=16

A la cantine tout le personnel est sensibilisé à la nutrition from SNRC on Vimeo.

La cantine c’est la scène des cuisiniers 2014-10-31 www.snrc.fr/actus.php?id=17

La cantine c’est la scène des cuisiniers from SNRC on Vimeo.

A la cantine, je prends de bonnes habitudes pour chez moi 2014-10-31 www.snrc.fr/actus.php?id=18

A la cantine, je prends de bonnes habitudes pour chez moi from SNRC on Vimeo.

Fini “ le lundi des patates, le mardi des patates ”, la variété des menus est essentielle ! 2014-10-31 www.snrc.fr/actus.php?id=19

Fini “ le lundi des patates, le mardi des patates ”, la variété des menus est essentielle ! from SNRC on Vimeo.

Comment est calculé l’équilibre alimentaire d’un repas ? 2014-10-31 www.snrc.fr/actus.php?id=20

Comment est calculé l’équilibre alimentaire d’un repas ? from SNRC on Vimeo.

La cantine, un lieu de découverte du goût 2014-10-31 www.snrc.fr/actus.php?id=21

La cantine, un lieu de découverte du goût from SNRC on Vimeo.

Certifications de qualification professionnelle : des résultats concrets pour l’employabilité des salariés en restauration collective 2013-10-31 www.snrc.fr/actus.php?id=23

Les sociétés de restauration collective emploient 90 000 collaborateurs dont près de 70% ont le statut employé. Pour leur permettre de se former et de faire reconnaître leur niveau de compétence et de connaissance, elles proposent déjà plusieurs Certificats de Qualification Professionnelle (CQP). L’objectif : valider les compétences acquises en exerçant son métier, si besoin, se former pour les renforcer et enfin obtenir un titre, signe de reconnaissance.

 

En signant l’avenant 47 de la convention collective, qui a permis d’identifier trois filières métiers et des parcours professionnels, les sociétés de restauration collective sont allées plus loin pour donner aux collaborateurs une vision claire de leurs perspectives et de meilleures possibilités d’évolution. La signature de cet avenant a d’ailleurs déjà abouti à la mise en place des nouveaux CQP : Chef de cuisine en Restauration Collective et Responsable de point de restauration.

 

Le SNRC travaille aujourd’hui à un nouveau CQP Employé Technique de Service Logistique qui aura la particularité d’être « Interbranche », c’est-à-dire valable également dans d’autres secteurs d’activité.

 

Un véritable gain pour les salariés en termes d’employabilité !

 

Un certificat d’aptitude « employé poly-compétent de restauration » est également en préparation. Il permettra aux salariés des plus bas niveaux de qualification de valider leurs compétences de base pour évoluer dans la branche. Si nécessaire il donnera accès à des formations sur ces mêmes savoirs de base.

Les sociétés de restauration collective engagées pour la journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire 2013-10-31 www.snrc.fr/actus.php?id=24

A la veille de la journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire, Jacques Roux, Président du Syndicat National de la Restauration Collective, a remis à Guillaume GAROT, la lettre d’engagement signée par les sociétés de restauration collective adhérentes.

 

Elles s’engagent ainsi à mener des actions concrètes qui contribueront à réduire le gaspillage :

  • sensibilisation auprès des clients, des convives, des collaborateurs et des fournisseurs,
  • diffusion de bonnes pratiques qui favorisent la prévention et l’amélioration des pratiques professionnelles

 

En soutien à la journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire, de nombreux restaurants des membres du SNRC ont proposé le 16 octobre (comme cela est fait régulièrement), des actions de sensibilisation auprès de leurs convives.

 

Les restaurants scolaires sont particulièrement à la pointe, avec des actions de pédagogie très concrètes. La réduction du pain non consommé et sa redistribution gratuite à des associations locales, par exemple, est une pratique qui concerne plus d'un tiers des établissements.

Les SRC engagées dans le pacte « qualité ingrédient » 2013-10-31 www.snrc.fr/actus.php?id=26

Le 26 juin 2013, le SNRC a participé à la rencontre organisée par Guillaume Garot, Ministre délégué à l’agroalimentaire, sur la préparation du « pacte ingrédient » dont la signature est prévue avant la fin de l’année 2013. Il a notamment pour objectif de diminuer dans les recettes, les ingrédients dont la consommation doit être limitée (sel, sucre, etc.), un objectif sur lequel le SNRC s’engage depuis plusieurs années à travers sa charte d’engagements nutritionnels.

En s’associant à cette démarche, les sociétés de restauration collective soutiennent l’objectif du Ministère de « permettre à l'ensemble de la population, y compris les plus démunis, d'accéder à une offre alimentaire de meilleure qualité » et réaffirment leur mission sociale.

Le SNRC engagé pour l’application raisonnée des principes nutritionnels en milieu scolaire 2013-10-31 www.snrc.fr/actus.php?id=27

Au sein du Conseil National de l’Alimentation (CNA) comme auprès des parlementaires concernés, le SNRC a confirmé son attachement au maintien du décret et de l’arrêté relatifs à la qualité nutritionnelle des repas servis dans le cadre de la restauration scolaire. Ces textes, qui peuvent paraître complexes pour les non-professionnels, sont sur le terrain un outil de travail précieux pour les restaurateurs collectifs.

Le SNRC engagé pour une information fiable des convives sur les allergènes 2013-10-31 www.snrc.fr/actus.php?id=28

La Commission Nutrition du SNRC travaille activement, sous l’égide du Conseil National de la Consommation (CNC), pour définir des modalités d’information pragmatique des convives sur la présence des 14 allergènes alimentaires dans les plats servis.

 

Cette information, qui ne pourra être fiable que lorsque les fournisseurs (industriels, distributeurs,…) seront en mesure d’informer immédiatement leurs clients de toute modification de la composition d’un produit, devra être modulée en fonction de la typologie des convives : on ne peut envisager de donner le même type d’information dans une école, une entreprise ou un établissement de soins.

 

Aujourd’hui, on estime que les allergies alimentaires touchent deux millions de personnes en France (plus de 3% de la population) et ce sont les enfants qui sont plus particulièrement affectés (environ 8%). D’où la vigilance des sociétés de restauration collective !

Acteur actif du Conseil national de l’alimentation 2013-10-31 www.snrc.fr/actus.php?id=29

Sous la Présidence de Jean-Pierre Corbeau, Professeur émérite de Sociologie de l'Alimentation à l'Université François Rabelais de Tours, un groupe de travail a été créé au sein du CNA sur les enjeux de la restauration collective.

 

Le président d'AGORES et Carole Galissant, Présidente de la commission Nutrition du SNRC en seront les rapporteurs.

 

Les premiers travaux porteront sur le bilan sur l’avis du CNA n°47 en date du 2004, qui posait notamment la nécessité de clarifier et de renforcer les fondements juridiques du statut de la restauration scolaire, de contrôler le respect des exigences nutritionnelles, de disposer de compétences appropriées et de développer des actions d’éducation alimentaire et nutritionnelle dans les établissements scolaires au service d’une stratégie plus globale de prévention.

Nouveau : un vadémécum avec les chiffres-clé de la restauration collective 2012-10-10 www.snrc.fr/actus.php?id=30

Le saviez-vous ? En France, 3,8 millions de repas sont servis en moyenne, chaque jour, dans les 21 400 restaurants gérés par les sociétés de restauration collective. Celles-ci font travailler plus de 50 000 fournisseurs et contribuent, ainsi, à 3 milliards d’euros d’achats chaque année. Dont 20% pour des fruits et légumes !

 

Le dépliant « la restauration collective, faits et chiffres » édité par le SNRC en cette rentrée 2012 est riche d’informations pour envisager cette profession sous toutes les coutures : activité économique, contribution sociale, engagements nutritionnels… Et, naturellement, organisation du syndicat.

« En cette période de crise, la restauration collective est un véritable choix de société ! » 2012-10-10 www.snrc.fr/actus.php?id=31

Après une campagne présidentielle peu diserte sur l’enjeu de la restauration collective, les élections législatives n’ont guère davantage brillé sur ce sujet. Jacques Roux, Président du SNRC, a donc décidé de s’adresser à tous les candidats au 2ème tour des élections législatives afin de leur rappeler qu’« en cette période de crise, la restauration collective est un véritable choix de société » du fait de son rôle social évident : « en s’adressant aux enfants des écoles, aux malades hospitalisés, aux handicapés, aux personnes âgées, aux salariés modestes dans les entreprises et les administrations…, les sociétés de restauration collectives permettent chaque jour à plus de 3 millions de Français de se nourrir sainement, au juste prix. »

 

Le courrier rappelle également le rôle de la restauration collective en matière d’alimentation et de santé publique et son dynamisme en matière d’emploi et de formation (90 000 personnes sont salariées dans les sociétés de restauration collectives qui créent, chaque année, 2000 nouveaux postes dont 90% en CDI).

 

Plus de trente candidats (dont plus de la moitié élus) ont répondu à cet appel pour « maintenir et consolider le cadre juridique spécifique du secteur ».

La nouvelle grille de classification des métiers a été diffusée aux 80 000 salariés des sociétés adhérentes du SNRC 2012-10-10 www.snrc.fr/actus.php?id=32

Un support d’information sur l’accord des classifications a été élaboré par le SNRC à destination de l’ensemble des salariés des sociétés adhérentes du syndicat. Pour mémoire, cet accord, qui correspond à l’avenant n°47 de la convention collective du secteur, présente de façon claire et réaliste les métiers, les compétences et les passerelles possibles entre les emplois. L’avenant identifie également les besoins en formation pour permettre la progression de carrière (lire l’e-lettre d’avril 2012).

Comme le précise Agnès Beaudouin, Présidente de la Commission Ressources humaines du SNRC, « c’est l’objectif du document réalisé : faire valoir les évolutions professionnelles et les parcours de formation offerts par la branche en expliquant l’objectif et la portée de l’accord. Et présenter les nouveautés : les « emplois repères », les nouveaux critères classant, les nouveaux CQP. »

Rendez-vous en novembre pour la campagne annuelle « Tout comprendre pour bien manger » 2012-10-10 www.snrc.fr/actus.php?id=33

Après deux années de mobilisation sur la consommation de sel et ses effets sur la santé, la Commission Nutrition du SNRC a décidé d’ouvrir la thématique de sa campagne annuelle à l’ensemble de ses engagements en matière d’éducation à la santé.

 

La campagne « Tout comprendre pour bien manger » donnera la parole à des équipes de différentes sociétés de restauration collective (chefs, acheteurs, diététiciennes-nutritionnistes…). Ces témoignages seront diffusés dans le cadre de l’émission « Place à la santé », sur 25 chaines de TV régionales et 530 radios locales. Deux thèmes seront abordés, le premier dans la semaine du 12 novembre 2012 et le second dans celle du 26 novembre.

 

Le premier thème, « Ma cantine, bien loin des idées reçues », abordera successivement la découverte du goût, l'équilibre alimentaire d'un repas, la variété des menus, les bonnes habitudes et le lien social entretenu par la restauration collective.

 

Le second thème, « La restauration collective, côté coulisses », abordera ensuite l’organisation d’une brigade en cuisine, l’imagination du chef, les approvisionnements et le caractère fondamentalement social du secteur.

Jacques Roux, reconduit à la tête du Syndicat National de la Restauration Collective 2012-04-02 www.snrc.fr/actus.php?id=34

Le SNRC a tenu son assemblée générale le 27 mars 2012 et a reconduit Jacques Roux, d’Elior, à sa tête.

 

Dans le discours prononcé après la présentation des travaux des commissions du syndicat, il a notamment souligné sa volonté de réaffirmer le rôle social de la restauration collective : « Qui d’autre mieux que nous peut affirmer sans être démenti, être aux côtés des salariés parfois modestes (…) pour qui c’est le principal repas de la journée, aux côtés des enfants qui doivent être informés et éduqués sur leur alimentation et manger équilibré, (…) aux côtés de nos aînés pour qui les repas sont essentiels à leur bien-être et des moments importants de convivialité. »

 

Les adhérents du SNRC permettent chaque jour à plus d’un million de convives de se nourrir sainement et au juste prix. Le secteur emploie 80 000 salariés, soit une augmentation de 6% en 5 ans avec la création de 2 000 à 3 000 emplois par an. Cette dynamique pourrait être remise en cause après l’augmentation du taux réduit de TVA en janvier 2012. Le taux de 5,5% dont bénéficiait le secteur en raison de son caractère social a été relevé à 7%, sauf pour les cantines scolaires et les maisons de retraite (lire ci-dessous). Pour Jacques Roux, « si le secteur n’a pas obtenu gain de cause, c’était peut-être parce que nos spécificités sociales n’étaient pas suffisamment reconnues. » C’est l’enjeu de ce nouveau mandat.

Les nouvelles grilles de classifications et de salaires maintenant en place 2012-04-02 www.snrc.fr/actus.php?id=36

Le secteur de la restauration collective concédée compte près de 80 000 salariés, dont 73 000 pour les seules sociétés adhérentes du SNRC (+6,5% en 5 ans). Ceci représente une création nette de 2 000 à 3 000 emplois dont plus de 90% sont à durée indéterminée. Pouvoir leur donner de la visibilité sur leur parcours professionnel est donc essentiel.

 

C’est pour cela que la Commission Ressources Humaines du SNRC et les organisations syndicales ont travaillé pendant plusieurs mois pour aboutir à un accord sur un nouvel avenant à la convention collective nationale des entreprises de restauration. L’avenant n°47 sur les classifications et les salaires a ainsi été signé à la fin de l’année dernière par trois fédérations syndicales (CFE-CGC, CFTC et FO).

 

Il apporte une vision claire et réaliste des métiers, des compétences, des passerelles possibles entre les emplois. Techniquement parlant, il définit 30 métiers repères et cinq « critères classants » pour qualifier les différentes compétences d’un salarié.

 

L’avenant identifie également les besoins en formation pour permettre la progression de carrière. « Il faut savoir que chaque année, plus de 500 000 heures de formation sont dispensées pour les salariés des adhérents du SNRC. Avec le nouvel avenant, nous améliorons l’attractivité de notre secteur en mettant en avant notre capacité à faire progresser nos salariés », se réjouit Bruno Fréry, Président de la Commission Ressources Humaines.

Ouverture des discussions sur la pénibilité 2012-04-02 www.snrc.fr/actus.php?id=37

Définir la notion de collectivité dans le secteur de la restauration collective, établir une cartographie des facteurs de pénibilité et les hiérarchiser et faire des préconisations à la Commission mixte paritaire en charge de la négociation, sont les trois objectifs du groupe de travail sur la pénibilité mis en place le 9 décembre dernier.

 

La création de ce groupe répond aux dispositions de la loi portant sur la réforme des retraites de novembre 2010 qui imposait aux entreprises de plus de 50 salariés de négocier un accord ou d’élaborer un plan d’action avant le 31 décembre 2011. Les discussions ayant abouti à l’avenant sur les nouvelles grilles de classifications et de salaires ont beaucoup occupé les partenaires sociaux. En conséquence, le Président du SNRC a demandé à la Direction Générale du Travail de prendre en compte de cette étape de discussions avec les partenaires sociaux.

Bio-déchets : le GNR apporte aux décideurs publics la première étude fiable 2012-04-02 www.snrc.fr/actus.php?id=38

La loi Grenelle II, entrée en application en janvier 2012, a instauré pour les plus gros producteurs de bio-déchets une obligation de tri et de valorisation. Elle concerne déjà les producteurs de plus de 120 tonnes de bio-déchets par an et s’étendra progressivement aux plus petits sites jusqu’à 2016.

 

Pour apporter aux décideurs publics une vision fiable du terrain et aux restaurateurs concernés des éléments de comparaison et des bonnes pratiques, le Groupement National de la Restauration, dont le SNRC est membre, a réalisé une étude avec le soutien de l’Ademe et la collaboration du cabinet de conseil IDE Environnement.

 

Il en ressort notamment que la production moyenne de bio-déchets est de seulement 43 grammes par ticket en restauration rapide, de140 grammes par repas en restauration traditionnelle, de 134 g par repas en restauration collective sur place et de 11grammes dans les cuisines centrales. Par-delà ces résultats, le rapport présente quelques conseils pragmatiques, tirés de l’expérience des restaurants participants (locaux à aménager, sensibilisation du personnel…) pour appliquer cette réglementation dans les meilleures conditions.

 

Dans ce même esprit l’Ademe publiera avec l’aide du GNR un guide concret d’application de la réglementation sur le tri et la valorisation courant 2012.

Les décrets sur les principes nutritionnels sont parus 2012-04-02 www.snrc.fr/actus.php?id=39

Quatre décrets sont parus au journal officiel du 31 janvier 2012 pour fixer les principes nutritionnels que doivent respecter les services de restauration. Les décrets annoncent une entrée en vigueur le 1er juillet 2013 et renvoient à un arrêté interministériel ultérieur qui précisera ces exigences selon les types de restauration collective : établissements d’accueil des enfants de moins de 6 ans, établissements sociaux et médico-sociaux, établissements pénitentiaires, université. Les établissements sociaux, médico-sociaux et pénitentiaires seront notamment tenus de proposer 4 ou 5 plats. Tous les établissements devront adapter leurs plats aux goûts, handicaps, âge, besoins, etc., des convives. Ils devront aussi se soumettre à une exigence minimale de variété.

VIDEO - Le SNRC au mondial des métiers 2015 (Lyon) 2015-03-12 www.snrc.fr/actus.php?id=40

Un niveau d'entrée de rémunération supérieur au SMIC et un engagement de développement des contrats de professionnalisation 2015-03-12 www.snrc.fr/actus.php?id=41

M. Roux, Président du Syndicat National de la Restauration Collective, ainsi que M. Bertereau, Président du Syndicat National des Entreprises de Restauration et Services ont signé le 27 janvier 2015 un nouvel avenant à la convention collective nationale pour le personnel des entreprises de restauration de collectivités avec les représentants des syndicats FGTA-FO, Inova CFE-CGC et CFTC.

Cet avenant 51 revalorise les minima conventionnels, certaines primes conventionnelles et aménage les contrats de professionnalisation avecpour objectif de rendre la profession plus attractive.

L'apprentissage c'est votre avenir : le SNRC soutient la nouvelle campagne du Ministère du Travail 2015-04-28 www.snrc.fr/actus.php?id=42

Les adhérents du SNRC sont engagés depuis de nombreuses années pour le développement des contrats d’apprentissage et de professionalisation. 

Cet engagement a encore été renforcé en mars dernier avec la signature d’un nouvel avenant à la convention collective dans lequel les sociétés de restaurations collectives se sont engagées à développer les contrats de professionalisation.

Le SNRC soutient par conséquent la campagne de communication du Ministère du Travail et vous propose ci-dessous une des vidéos créées pour l’occasion. 


Des apprentis dans votre entreprise, pourquoi ? par MinistereTravailEmploi

Le SNRC au mondial des métiers de Lyon en partenariat avec Restau’co et Poissonnerie Corail 2015-03-12 www.snrc.fr/actus.php?id=43

Le SNRC (Syndicat National de la Restauration Collective) s’est allié avec Restau’co et Poissonnerie Corail pour présenter ses métiers lors du 19ème Mondial des Métiers qui se déroulera du 12 au 15 mars 2015 à Lyon EUREXPO.

Des professionnels de la restauration collective (chefs de cuisine de collectivité) et de la poissonnerie (professionnels « Meilleur Ouvrier de France ») seront présents sur le stand aux côtés d’enseignants, de formateurs et de jeunes (élèves et apprentis) pour faire partager, découvrir, goûter, toucher, les produits de la mer et de la restauration collective. Des démonstrations seront également proposées pour montrer les savoir-faire des deux secteurs.

La valorisation des métiers continue d’être un enjeu majeur pour les sociétés de restauration collective qui emploient 80 000 salariés et embauchent chaque année 2000 à 3000 collaborateurs. 

Du bio à la cantine 2015-06-18 www.snrc.fr/actus.php?id=45

Animées par la volonté d’offrir une alimentation de qualité à l’ensemble de ses convives: salariés, enfants, patients, personnes âgées… les sociétés de restauration collective ont engagé toutes leurs forces depuis quelques années à faire progresser le bio dans leurs restaurants…

Le Syndicat National de la Restauration Collective, avec différents partenaires aux niveaux national et local, a vocation à accompagner ses adhérents et à leur apporter des réponses pragmatiques et pratiques à leurs questions.

La promotion d’une nourriture saine, bénéfique pour la santé humaine et l’équilibre de la planète est une préoccupation partagée avec l’ensemble des acteurs de la restauration collective. 

Ce document n’est qu’un appui pour entrer dans la démarche. Le but : anticiper les interrogations, les doutes et peut-être aussi les objections, pour mieux y répondre. 

Parce qu’au-delà des déclarations d’intention, il est grand temps de mettre un terme aux idées reçues et de se pencher de façon concrète sur les conditions du passage au bio.

 

Jacques Roux,

Président du Syndicat National de la Restauration Collective

 

Cliquer ici pour voir l'intégralité de la brochure : Brochure_bio_2015

Lancement de l'appel à projets 2015 du Programme National pour l'Alimentation (PNA) 2015-09-02 www.snrc.fr/actus.php?id=46

L'objectif est de soutenir des projets fédérateurs et démultipliables ou exemplaires en cohérence avec les quatre priorités de la politique publique de l'alimentation (justice sociale, éducation alimentaire de la jeunesse, lutte contre le gaspillage alimentaire et ancrage territorial et mise en valeur du patrimoine alimentaire).

Toutes les informations sur cet appel à projets sont disponibles sur le site du Ministère de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt : http://agriculture.gouv.fr/lancement-de-lappel-projets-2015-du-programme-national-pour-lalimentation-pna

L'appel à projets est ouvert jusqu'au 15 novembre 2015.

Contrats types 2015-10-21 www.snrc.fr/actus.php?id=47

Le SNRC a mis à jour l'ensemble de ses contrats types :

- asociation RIE

- RIE conventionnel

- Mono-entreprise

- Etablissements de santé

- Etablissements d'enseignement

Vous pouvez les télécharger dans la rubrique "Droit et fiscalité"

Fiche technique d'informations sur les allergies alimentaires 2015-11-12 www.snrc.fr/actus.php?id=48

Le SNRC a mis à jour sa fiche technique d'informations sur les allergies alimentaires en juin 2015.

 

Retrouvez-la en cliquant ici

GPS : Le projet de Pacte Services : 30 propositions pour l'avenir 2016-01-07 www.snrc.fr/actus.php?id=49

Cliquer ici pour lire l'intégralité du projet de "Pacte Services"

Le syndicat national de la restauration collective signe le Pacte de responsabilité et confirme le dynamisme du dialogue social dans le secteur avec 4 nouveaux avenants à la Convention collective 2016-05-02 www.snrc.fr/actus.php?id=54

La signature du Pacte de responsabilité dans le secteur de la restauration collective met l’accent sur l’embauche des jeunes et le maintien des seniors dans l’emploi. Par cet accord, les partenaires sociaux s’engagent sur le renforcement de différentes mesures favorisant l’employabilité des collaborateurs des sociétés de restauration collective (tutorat, formation professionnelle, alternance…). Ils confirment le dynamisme et le réalisme du dialogue social dans la Branche.

Cliquer ici pour lire l'intégralité du communiqué de presse

 

 

 

Brochure ADEME "Alimentation et environnement" 2016-10-06 www.snrc.fr/actus.php?id=55

La brochure de l'ADEME "Alimentation et environnement", à laquelle le SNRC a contribué, est désormais disponible en ligne à sur le site Internet de l'ADEME, à l'adresse : http://www.ademe.fr/alimentation-environnement (et sous format papier sur simple demande auprès du SNRTC au 01 56 62 16 16 ou par mail info@snrc.fr)

La transparence en restauration 2017-01-19 www.snrc.fr/actus.php?id=56

La transparence en restauration : A compter du 1er mars 2017, les résultats des inspections officielles seront publics.

 

Annoncé par l’administration depuis 2 ans, ce dispositif est désormais prévu par un décret publié le 17 décembre 2016. Il vise toute la remise directe et prendra la forme d’une information disponible pendant 1 an sur le site internet « alim-confiance.gouv.fr », et via une application (Android et IOS) appelée « alim’confiance ». L’affichage sur le lieu de restauration ne sera pas obligatoire.

 

  • Le SNRC avait suivi l’expérimentation menée à Avignon et Paris, martelant l’importance pour les opérateurs d’avoir un droit de réponse avant la mise en ligne des résultats, rappelant que les contrôles doivent être effectués de la même manière sur tout le territoire par les inspecteurs, et soulignant l’importance d’encadrer la communication autour du dispositif qui pourrait ne pas être compris par les consommateurs et se révéler contre-productive pour les restaurateurs déjà sujets à un contexte économique très difficile. 

  • Si le SNRC se « réjouit » de constater que le dispositif final prévoit un affichage optionnel sur le lieu de restauration, et qu’il accorde bien au professionnel un délai suspensif pour répondre au rapport de l’inspecteur, nous ne pouvons que regretter que le délai de réponse accordé soit de seulement 15 jours ! 

  • En outre, la communication autour du dispositif n’est toujours pas encadrée et donc pas maîtrisée ! Ce point doit faire l’objet d’une réunion prévue le 13 février prochain par l’Administration… => Réunion le 13 février pour un dispositif qui entre en vigueur seulement un mois après ! 

  • Le SNRC continue bien évidemment à participer aux réunions de travail organisées par l’Administration sur ce sujet et à défendre les intérêts de ses adhérents. 

  • Enfin le SNRC veillera particulièrement à ce que la mention sur le niveau d’hygiène du restaurant, qui sera rendue publique, ne soit déterminée QUE par les critères d’hygiène et non pas d’après l’ensemble des points de la grille de contrôle (tels que l’information sur les allergènes ou le respect des règles d’étiquetage qui sont sans lien avec le niveau d’hygiène du restaurant !)

 

Cliquer ici pour avoir un aperçu des visuels

 

Le SNARR, le SNRC et le SNRTC s’engagent dans un projet de création d’une unité de méthanisation en Ile de France 2017-01-26 www.snrc.fr/actus.php?id=57

Le SNARR, le SNRC et le SNRTC s’engagent dans un projet de création d’une unité de méthanisation en Ile de France.

Signé jeudi 26 janvier, cet engagement avec GRDF, la ville de Paris, Le SIGEIF, le SYCTOM, la Ville de Gennevilliers, Haropa-Ports de Paris, et la Chambre interdépartementale d’agriculture d’Île-de-France, consiste à réfléchir à la création d’une unité de méthanisation à Gennevilliers.

Ce projet a notamment pour but de mettre à disposition des collectivités locales et des entreprises de restauration franciliennes un outil leur permettant de satisfaire à leurs nouvelles obligations légales en matière de valorisation organique des biodéchets.

Il contribuera aussi à l’atteinte en Ile-de-France de l’objectif de développement fixés par la loi de Transition énergétique pour la croissance verte en matière de développement des énergies renouvelables, qui prévoit 10% de gaz d’origine renouvelable dans la consommation de gaz en 2030, notamment dans le réseau dont GRDF assure la gestion.

Les premiers groupes de travail commenceront au cours du premier trimestre 2017…

Cliquer ici pour lire l'intégralité du document

 

Dépliant institutionnel 2017-04-10 www.snrc.fr/actus.php?id=58

Le SNRC a mis à jour son dépliant "Faits et chiffres".

Cliquer ici pour voir le dépliant

 

Guide de bonnes pratiques concernant la gestion des biodéchets en restauration 2017-05-23 www.snrc.fr/actus.php?id=59

Ce guide, à destination de tous types de restaurateurs, réalisé par GECO Food Service avec l'appui des services techniques de l'ADEME, vous donne les pistes et les conseils pratiques pour y arriver dans les meilleures conditions possibles. 

Il a été conçu en collaboration avec le SNRC.

Cliquer ici pour lire le contenu du guide

Troisièmes Rencontres de la restauration collective concédée 2017-09-19 www.snrc.fr/actus.php?id=60

Le SNRC a organisé le mardi 19 septembre la troisième édition des Entretiens de la restauration collective concédée, une matinée de débats et d'échanges pour les acteurs de la restauration collective concédée : filières agro-alimentaires, collectivités, clients, consommateurs, services de contrôle, société de restauration collective…

Deux tables rondes étaient au programme :

• Aujourd’hui-demain, l’alimentation se fait plaisir

• La transition numérique, dans les cuisines et au delà

 

Etats généraux de l'aimentation 2017-07-20 www.snrc.fr/actus.php?id=61

Le SNRC est présent à la journée de lancement des Etats généraux de l'alimentation.

 

 

Etats généraux de l'aimentation 2017-10-10 www.snrc.fr/actus.php?id=62

Le SNRC participe à plusieurs ateliers des Etats généraux de l'Alimentation mis en place par le Gouvernement :

  • Atelier 1 : Mieux répondre aux attentes des consommateurs en termes de qualités nutritionnelles et environnementales, d'ancrage territorial, de bien-être animal et d'innovations
  • Atelier 2 : Développer les initiatives locales et créer des synergies
  • Atelier 3 : Développer la bio-économie et l'économie circulaire
  • Atelier 7 : Améliorer les relations commerciales et contractuelles entre les producteurs, les transformateurs et les distributeurs
  • Atelier 10 : Lutter contre le gaspillage alimentaire
  • Atelier 14 : « Préparer l’avenir » : quels investissements, quel accompagnement technique, quelle recherche pour une plus grande performance environnementale, sanitaire, sociale et économique ?

 

 

 

Table ronde n°1 2017-10-17 www.snrc.fr/actus.php?id=64
Table ronde n°2 2017-10-17 www.snrc.fr/actus.php?id=65