La restauration collective concédée
Actualités

Accueil    /    La restauration collective concédée    /    Actualités
  17 octobre 2017

Table ronde n°1




Continuer
  17 octobre 2017

Table ronde n°2



Continuer
  10 octobre 2017

Etats généraux de l'aimentation


Le SNRC participe à plusieurs ateliers des Etats généraux de l'Alimentation mis en place par le Gouvernement :



  • Atelier 1 : Mieux répondre aux attentes des consommateurs en termes de qualités nutritionnelles et environnementales, d'ancrage territorial, de bien-être animal et d'innovations

  • Atelier 2 : Développer les initiatives locales et créer des synergies

  • Atelier 3 : Développer la bio-économie et l'économie circulaire

  • Atelier 7 : Améliorer les relations commerciales et contractuelles entre les producteurs, les transformateurs et les distributeurs

  • Atelier 10 : Lutter contre le gaspillage alimentaire

  • Atelier 14 : « Préparer l’avenir » : quels investissements, quel accompagnement technique, quelle recherche pour une plus grande performance environnementale, sanitaire, sociale et économique ?


 


 


 

Continuer
  19 septembre 2017

Troisièmes Rencontres de la restauration collective concédée


Le SNRC a organisé le mardi 19 septembre la troisième édition des Entretiens de la restauration collective concédée, une matinée de débats et d'échanges pour les acteurs de la restauration collective concédée : filières agro-alimentaires, collectivités, clients, consommateurs, services de contrôle, société de restauration collective…


Deux tables rondes étaient au programme :


• Aujourd’hui-demain, l’alimentation se fait plaisir


• La transition numérique, dans les cuisines et au delà


 

Continuer
  10 avril 2017

Dépliant institutionnel


Le SNRC a mis à jour son dépliant "Faits et chiffres".


Cliquer ici pour voir le dépliant


 

Continuer
  07 janvier 2016

GPS : Le projet de Pacte Services : 30 propositions pour l'avenir


Cliquer ici pour lire l'intégralité du projet de "Pacte Services"

Continuer
  22 avril 2014

Assemblée générale du SNRC : « continuer à  faire de la restauration collective concédée le moteur de son secteur »


Le syndicat national de la restauration collective (SNRC) a tenu le 26 mars 2014 son Assemblée Générale annuelle. Les adhérents ont échangé sur les enjeux et les projets du syndicat avec les principaux partenaires du Syndicat et des représentants des pouvoirs publics. Pour Jacques Roux, Président du SNRC, il s’agit, « dans une période complexe sur les plans réglementaires et économiques, de confirmer le rôle social de la restauration collective et l’avance du modèle concédé dans son secteur. ».


 


2013, une année riche de projets pour les cinq commissions du SNRC


 


L’Assemblée Générale a été l’occasion pour les Présidents des 5 commissions du SNRC de faire le point sur leurs actions en insistant sur les priorités à venir, et notamment :



  • La lutte contre le gaspillage alimentaire : le SNRC est depuis le début aux côtés du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, signataire du Pacte de lutte contre le gaspillage et partenaire fondateur de la première journée organisée à l’automne dernier. Le SNRC poursuit son travail en participant aux 3 groupes de travail mis en place et a lancé également une consultation interne sur les pratiques des adhérents.

  • Les labels qualité : une enquête est en cours parmi les adhérents qui sont de grands clients d’AOC, de Label Rouge, d’IGP… Les résultats seront l’occasion de démontrer, preuves à l’appui, la contribution de la restauration collective concédée au développement de filières agricoles et agroalimentaires de qualité.

  • L’approvisionnement de proximité : le SNRC a soutenu, toutes les fois où il le pouvait, l’organisation des filières, la structuration de la production locale, etc. pour s’adapter aux cahiers de charges des clients. Par exemple, en s’associant à l’initiative Corabio en Région Rhône Alpes.

  • La valorisation des métiers : après une première opération réussie en novembre 2013, le SNRC a décidé de poursuivre en 2014 son travail pour démontrer l’attractivité des sociétés de restauration collective qui créent aujourd’hui 2 000 à 3 000 emplois par an dont 90% en CDI.


 


2014, faire progresser le modèle responsable et vertueux


 


Jacques Roux, Président du SNRC, a conclu la soirée en affirmant la nécessité de rappeler le modèle économique de la restauration collective concédée : « en tant que délégataires, nous travaillons sous contraintes des clients qui déterminent les conditions d’exercice de notre activité. Pour continuer à progresser, nous devons concilier changement et souhait du client. »


 


Il a terminé son propos en réaffirmant que le syndicat allait « continuer à se battre pour que la restauration collective, dite restauration sociale, retrouve pour le bien des convives un taux de tva réduit. »


 

Continuer
  10 octobre 2012

Nouveau : un vadémécum avec les chiffres-clé de la restauration collective


Le saviez-vous ? En France, 3,8 millions de repas sont servis en moyenne, chaque jour, dans les 21 400 restaurants gérés par les sociétés de restauration collective. Celles-ci font travailler plus de 50 000 fournisseurs et contribuent, ainsi, à 3 milliards d’euros d’achats chaque année. Dont 20% pour des fruits et légumes !


 


Le dépliant « la restauration collective, faits et chiffres » édité par le SNRC en cette rentrée 2012 est riche d’informations pour envisager cette profession sous toutes les coutures : activité économique, contribution sociale, engagements nutritionnels… Et, naturellement, organisation du syndicat.

Continuer
  10 octobre 2012

« En cette période de crise, la restauration collective est un véritable choix de société ! »


Après une campagne présidentielle peu diserte sur l’enjeu de la restauration collective, les élections législatives n’ont guère davantage brillé sur ce sujet. Jacques Roux, Président du SNRC, a donc décidé de s’adresser à tous les candidats au 2ème tour des élections législatives afin de leur rappeler qu’« en cette période de crise, la restauration collective est un véritable choix de société » du fait de son rôle social évident : « en s’adressant aux enfants des écoles, aux malades hospitalisés, aux handicapés, aux personnes âgées, aux salariés modestes dans les entreprises et les administrations…, les sociétés de restauration collectives permettent chaque jour à plus de 3 millions de Français de se nourrir sainement, au juste prix. »


 


Le courrier rappelle également le rôle de la restauration collective en matière d’alimentation et de santé publique et son dynamisme en matière d’emploi et de formation (90 000 personnes sont salariées dans les sociétés de restauration collectives qui créent, chaque année, 2000 nouveaux postes dont 90% en CDI).


 


Plus de trente candidats (dont plus de la moitié élus) ont répondu à cet appel pour « maintenir et consolider le cadre juridique spécifique du secteur ».

Continuer
  02 avril 2012

Jacques Roux, reconduit à la tête du Syndicat National de la Restauration Collective


Le SNRC a tenu son assemblée générale le 27 mars 2012 et a reconduit Jacques Roux, d’Elior, à sa tête.


 


Dans le discours prononcé après la présentation des travaux des commissions du syndicat, il a notamment souligné sa volonté de réaffirmer le rôle social de la restauration collective : « Qui d’autre mieux que nous peut affirmer sans être démenti, être aux côtés des salariés parfois modestes (…) pour qui c’est le principal repas de la journée, aux côtés des enfants qui doivent être informés et éduqués sur leur alimentation et manger équilibré, (…) aux côtés de nos aînés pour qui les repas sont essentiels à leur bien-être et des moments importants de convivialité. »


 


Les adhérents du SNRC permettent chaque jour à plus d’un million de convives de se nourrir sainement et au juste prix. Le secteur emploie 80 000 salariés, soit une augmentation de 6% en 5 ans avec la création de 2 000 à 3 000 emplois par an. Cette dynamique pourrait être remise en cause après l’augmentation du taux réduit de TVA en janvier 2012. Le taux de 5,5% dont bénéficiait le secteur en raison de son caractère social a été relevé à 7%, sauf pour les cantines scolaires et les maisons de retraite (lire ci-dessous). Pour Jacques Roux, « si le secteur n’a pas obtenu gain de cause, c’était peut-être parce que nos spécificités sociales n’étaient pas suffisamment reconnues. » C’est l’enjeu de ce nouveau mandat.

Continuer
S'abonner
à notre newsletter

L'agenda du snrc

Espace presse Espace adhérent